Agence de communication pour restaurants

Comment attirer des clients dans un restaurant. Aux restaurateurs qui veulent plus de clients (Partenaire de Book&pro)

Existe-t-il des assurances de e-réputation en entreprise ?

mercredi 31 mai 2017 à 11:47

 La réponse à la question de l’intitulé est positive. Pour autant, avant de souscrire à l’une d’entre elles, mieux vaut comprendre de quoi il retourne.

On parle souvent de l’assurance logement ou de l’assurance automobile. Celles-ci offrent certaines garanties, si le matériel est détérioré, en échange de quoi vous devez vous acquitter d’une certaine somme, par mois.


La réputation en ligne, c’est la notoriété sur le web. Par exemple, si vous avez déjà une entreprise, vous pouvez être perçu comme une personne honnête, sérieuse, professionnelle, ou au contraire, peu recommandable. Dans la « vraie vie », la réputation est suffisamment importante pour contraindre tout un chacun à soigner son image.


Néanmoins, en ligne, c’est une autre paire de manches : l’impact de chaque information vous concernant peut être partagé à de très nombreuses personnes.


Si vous souhaitez faire prospérer votre entreprise, ou au moins, qu’elle soit appréciée, il est essentiel d’être sur le web et de tout faire pour avoir une bonne réputation.


C’est là que l’assurance de e-réputation en entreprise peut vous être utile !



Pourquoi choisir une telle assurance ?


Même si vous avez déjà fait tout ce qu’il fallait pour conserver une bonne image de marque, les commentaires peuvent avoir un impact considérable sur votre réputation, et certaines critiques peuvent s’avérer clairement injustes ou inappropriées.


Mais vous disposez d’un moyen de vous défendre face à celles-ci, et c’est ce que vous propose l’assurance d’e-réputation ! Axa et Swisslife semblent être les pionniers à proposer cette fonctionnalité dans leurs assurances.

Cependant, il faut savoir qu’elles ne prendront pas tout en charge. C’est pourquoi il vous faut prendre le temps de lire les contrats que l’on vous propose. Prenez aussi le temps de les comprendre, et posez toutes vos questions si besoin, à la personne avec qui vous êtes en entretien.


La mission des prestataires engagés par les assureurs se résumera simplement à noyer les mauvaises données dans le moteur de recherche, de façon à ce que celles-ci ne soient plus bien référencées, mais il est possible qu’elles soient supprimées, ce qui est forcément préférable.


Seulement, pour cela, des conditions plutôt strictes sont définies. L’assureur engage le prestataire ; le prestataire contacte l’éditeur de la plate-forme web.



Si l’éditeur n’est pas disponible, c’est le créateur du site qui est sollicité. Ces démarches sont impératives, car, seules ces deux personnes peuvent réaliser la suppression des données malveillantes. Et, si vous préférez « étouffer » les mauvaises informations vous concernant, cela nécessite une surveillance constante de la part du prestataire. De plus, elles resteront en ligne, même si elles sont bien plus difficilement accessibles après la méthode effectuée de « noyade des informations ».


Le coût de la prise en charge par l’assurance ne pourra pas excéder un tarif de 5000 euros par an et par conflit juridique. Il faut toutefois reconnaître qu’il s’agit déjà d’une somme plutôt conséquente et qui devrait suffire à réparer votre préjudice !


Notez que, si vous pouvez être couvert grâce à l’assurance e-réputation pour votre entreprise, vous pouvez aussi l’être en tant que particulier !


De l’intérêt d’être couvert par l’assurance


La réputation en ligne peut être « salie » par autre chose que les mauvais commentaires. Il peut s’agir de l’usurpation d’identité ou de litiges marchands. Avoir une assurance permet donc de faire face à certains dommages subis, même s’il existe quelques restrictions, dont il vaut mieux prendre connaissance dès le départ afin d’établir ce que vous pouvez attendre, ou non, de cette assurance que vous souhaitez prendre.


Si Axa, en2012, les dommages des sociétés civiles, commerciales ou des associations, en tant que particulier, elle aurait quand même pu vous être utile. Si vous bénéficiez d’une e-réputation, c’est parce que vous avez sûrement une vitrine sur le web, qu’il s’agisse d’un blog, d’un forum ou d’un site. Il est fort possible que, sur ces sites professionnels, on y trouve un organigramme ou votre identité personnelle. Si vous avez une mauvaise réputation en tant que particulier, cela pourrait se répercuter sur l’image de votre entreprise.


C’est la raison pour laquelle, même si l’assurance Axa ne couvre pas les structures commerciales et civiles, souscrire au service proposé en tant que particulier pourra vous servir à un moment donné, dans votre vie d’entrepreneur. L’assurance Axa, a, cependant, ouvert son service d’assurance e-réputation aux professionnels, en 2014.


Leur site web reputation-pro.fr vous propose de réaliser un diagnostic personnel sur votre maîtrise de la Toile. La seconde option consiste à créer une alerte dès que le nom de votre structure professionnel est cité. Si vous choisissez de surveiller le web de cette manière, vous recevrez un courriel à chaque fois que l’intitulé de votre structure sera écrit sur Internet.


Troisième et dernier choix : vous pouvez apprendre à mieux gérer votre visibilité.

Vous saurez ainsi comment mieux développer vos activités sur le Net, à être davantage présent sur les sites de critique, et vous saurez aussi comment faire pour anticiper les dangers potentiels liés au Web.



Les autres assurances à citer


En plus d’Axa, si votre domicile est situé en France, vous pouvez choisir la MAE. Elle semble concerner principalement les particuliers, mais n’oubliez pas que la réputation peut alors se répercuter sur celle de l’entreprise...De plus, elle est particulièrement adapté aux parents ayant des enfants, car elle pourra aussi leur servir : apprendre à soigner sa réputation en ligne peut se faire dès l’école primaire ou le collège, les adolescents ayant tendance à utiliser considérablement le web, les réseaux sociaux…


On peut aussi citer GMF, qui a récemment étoffé son offre et l’a intitulé « Vie numérique ». Cette assurance propose en plus, une protection contre le cyber-harcèlement et la fraude. Si toutes ces marques ne vous conviennent pas, vous pouvez également choisir Opteven ! Partenaire avec NetWash, elle prend en charge les particuliers comme les professionnels.


De plus, elle propose d’ensevelir les données afin de les rendre pénibles et/Ou difficiles d’accès. Sinon, Opteven vous propose d’entamer une action juridique. Vous serez bien plus « forts » si vous êtes accompagnés d’une assurance connue si vous devez attaquer en justice.


En bref, entre Opteven, GMF, Axa, la MAE, vous avez l’embarras du choix en ce qui concerne votre assurance de e-réputation pour votre entreprise !